TrêveRoutière : une année d’harmonisation des rues de Toronto

TrêveRoutière : une année d’harmonisation des rues de Toronto

Il y a un an, nous avons organisé le lancement de la TrêveRoutière au coin de King Street West et Spadina Avenue à Toronto. Plusieurs employés et bénévoles de la RSA du Canada ont travaillé ensemble pour promouvoir ce qui est devenu un mouvement sur la façon d’améliorer la sécurité routière pour tous les usagers de la route, y compris les piétons, les cyclistes et les conducteurs.

Comment l’initiative TrêveRoutière a-t-elle vu le jour?

Étant l’un des plus importants assureurs de dommages au Canada, nos employés sont les témoins directs des conséquences tragiques des collisions qui se produisent dans nos rues, chaque jour. Par exemple, en 2016, 171 piétons et 42 cyclistes ont trouvé la mort ou ont été grièvement blessés dans une collision avec un véhicule motorisé dans la Ville de Toronto. De plus, 145 conducteurs ont été tués ou grièvement blessés à la suite d’une conduite agressive ou distraite. Il fallait faire quelque chose. C’est dans ce contexte que TrêveRoutière a vu le jour.

Une approche différenciée visant à améliorer la sécurité routière

On ne peut pas éluder la situation : le débat entourant la sécurité routière à Toronto est décisif et animé. Mais il y a une chose qui est vraie : personne n’est à l’abri du risque d’un accident de la route. C’est la raison pour laquelle nous n’avons pas pris parti. Nous avons choisi de lancer l’initiative TrêveRoutière et d’encourager les citoyens à ramener l’harmonie entre tous les usagers des rues : piétons, cyclistes et conducteurs inclus. Il ne fait aucun doute que des changements d’infrastructure rendront les rues plus sécuritaires pour tout le monde, mais il y a une chose que nous pouvons tous changer : notre comportement. Par conséquent, le cri de ralliement en faveur de la TrêveRoutière visait à encourager les résidents de la région du Grand Toronto (qui se déplaçaient en voiture, à pied ou à vélo) à rafraîchir leurs connaissances des règles de la route et à faire preuve d’empathie lorsqu’ils croisent un autre usager de la route.

Faire une première impression favorable

Le lancement de l’initiative TrêveRoutière a marqué le début d’un mouvement, selon les termes des principaux médias de Toronto. Une couverture positive de la presse a mis en évidence notre message concernant la création d’une trêve entre les usagers routiers dans la région du Grand Toronto. Un soutien solide dans les médias sociaux et lors du lancement de l’événement a légitimé notre cause. Les passants ont été invités à participer à un simulateur de conduite organisé par DriveWise et ont pris des autophotos après s’être engagés d’être encore plus prévenants et mieux informés lorsqu’ils sont dans les rues. Nous avons déclenché un mouvement et nous ne nous sommes pas arrêtés depuis.

365 jours après, la TrêveRoutière n’est plus juste une initiative de sensibilisation. Nous avons ajouté un aspect éducatif, particulièrement en ce qui concerne les signaux de la main par les cyclistes, le déplacement dans des conditions routières défavorables et une gestion adéquate de la circulation au niveau des intersections, en collaboration avec DriveWise. Nous avons lancé notre balado StreetPeace dans lequel nous nous entretenons avec les principaux influenceurs du débat sur la sécurité routière dans la région du Grand Toronto. Et nous continuons de promouvoir la TrêveRoutière sur les médias sociaux pour qu’elle demeure un mouvement solide.

Allez-vous vous joindre à nous

#TrêveRoutière

man woman walking next to TTC streetcar