Joignez-vous au mouvement

Obtenez de l’information actualisée sur les nouveaux balados, les nouvelles vidéos et d’autres contenus exclusifs.

S’abonner

Rentrée des classes

RENTRÉE DES CLASSES ET RETOUR À L’ESSENTIEL : sensibilisation à la sécurité routière

Alors que plus de 1,4 million d’élèves ontariens s’apprêtent à retourner en classe cette année, la sécurité sur le chemin de l’école et du retour à la maison est le principal sujet de préoccupation des parents, des enseignants et des enfants1.

Dans la région du Grand Toronto uniquement, 21 piétons et quatre cyclistes âgés de moins de 19 ans ont perdu la vie ou été grièvement blessés en 2017 dans un accident impliquant un véhicule motorisé. Neuf d’entre eux ont été tués ou grièvement blessés en raison de la conduite agressive ou de la distraction au volant du conducteur2.

PROBLÈME

  1. La conduite dangereuse à proximité des écoles, comme l’excès de vitesse, l’envoi de textos au volant ou le non-respect de la signalisation routière, représente un plus grand danger de blessures graves pour les enfants.

    Selon une étude conjointe de Sick Kids et de l’Université York, 88% des écoles sondées déclarent que le fait de se garer imprudemment pour déposer les enfants, par exemple en les déposant du côté de la rue opposé à l’école, est l’un des comportements au volant dangereux les plus communs3.

  2. Le problème ne concerne pas seulement les conducteurs. Le manque considérable de conscientisation des cyclistes et des piétons au sujet des pratiques sécuritaires (p. ex., traverser la rue) et de la signalisation routière explique aussi les taux élevés d’accidents de la route.

    Selon RSA Insurance, la moitié (50 %) des piétons ne savent pas vraiment quand les cyclistes ont priorité de passage, et un tiers (33 %) des cyclistes ont remarqué récemment une signalisation routière dont ils ignoraient la signification4.

  3. De toute évidence, une plus grande conscientisation est nécessaire, et tous les usagers de la route en conviennent.

    57 % des cyclistes et 44 % des piétons désirent que les municipalités investissent dans la sensibilisation des conducteurs5.

CONSEILS

  1. L’amélioration de l’infrastructure routière grâce au réaménageant de l’environnement peut aider à rendre le chemin vers l’école plus sûr6.
    • Réduire les limites de vitesse des véhicules motorisés constitue un moyen efficace pour rendre les routes plus sûres, car plus les vitesses sont élevées, plus les accidents sont graves et plus les risques de décès d’un piéton ou d’un cycliste sont élevés.
    • Il a été prouvé que des mesures comme les dos-d’âne ou le rétrécissement des voies aident à ralentir la circulation et à réduire le nombre d’accidents jusqu’à 45 %7.
    • Le renforcement de la sécurité aux intersections grâce à l’aménagement de passages piétonniers ou à l’installation des feux de circulation peut aider à réduire la vitesse des automobilistes, à garder les piétons hors des voies de circulation routière et à accroître leur visibilité.
  2. Informez-vous sur les règles de conduite prudente dans les zones scolaires8.
    • Ne garez pas votre véhicule en double dans une zone scolaire, car, ce faisant, les autres automobilistes ne voient pas les enfants circuler.
    • Établissez un contact visuel avec les enfants qui attendent de traverser la rue.
    • Respectez les limites de vitesse.
    • Ne laissez pas le levier de vitesse en position de débrayage ou de repos quand vous quittez le véhicule.
  3. Montrez à vos enfants l’exemple d’une conduite sécuritaire sur la route9.
    • Signalez toujours vos intentions avec vos bras et vos mains ou en sonnant la clochette de votre vélo quand vous accompagnez votre enfant.
    • Parcourez le chemin à pied ou à vélo en prévision de la première journée de classe afin de repérer les dangers potentiels.
    • Si vous vous déplacez en vélo ou à pied, soyez conscient de vos capacités et de vos limites. Gardez l’oeil sur le conducteur et les passagers des véhicules garés pour vous assurer qu’ils ne s’apprêtent pas à ouvrir une porte.
    • Rangez les articles susceptibles de vous distraire et ralentissez dans les zones scolaires.

AVANTAGES

EN RÈGLE GÉNÉRALE, L’USAGE PLUS PRUDENT ET SÉCURITAIRE DE LA ROUTE SIGNIFIE 10:

  • des enfants en meilleure santé
  • une circulation plus fluide
  • des zones scolaires plus sûres
  • un meilleur rendement scolaire

CONCLUSION

  1. Que l’on se déplace à pied, à vélo ou en voiture, nous avons tous un rôle à jouer pour assurer la sécurité routière et protéger nos enfants.

    Selon RSA Insurance, les cyclistes (77 %), les conducteurs (88 %) et les piétons (73 %) reconnaissent que, collectivement, ils ont tous un rôle à jouer pour améliorer la sécurité routière.

  2. Une meilleure infrastructure, une plus grande sensibilisation et un peu plus d’empathie sont certaines des façons dont nous pouvons renforcer la sécurité routière au Canada.

Footnotes

  1. 1Ministère de l’éducation de l’Ontario
  2. 2Portail de données du service public du service de police de Toronto
  3. 3Dangerous student car drop-off behaviours and child pedestrian-motor vehicle collisions: an observational study, Traffic Injury Prevention and Sick Kids
  4. 4Selon un sondage réalisé auprès de 1 560 Canadiens entre le 15 et le 22 décembre 2017 par Maru/Matchbox, avec une marge d’erreur de +/- 2,6 %, 19 fois sur 20
  5. 5Ibid.
  6. 6Walking is an easy, inexpensive, and healthy way for kids to get to school, Tcat.ca
  7. 7Walking is an easy, inexpensive, and healthy way for kids to get to school, Tcat.ca
  8. 8Back to School: Safety Tips for Drivers, sernis.com
  9. 910 tips for Safe-to-School Cycling, biyclingtrade.com.au
  10. 10Transport scolaire actif en Ontario